Découvrez le vrai Temple Bar de Dublin, culturel et gastronomique

Découvrez le vrai Temple Bar de Dublin, culturel et gastronomique
Dans son livre Temple Bar – A History, Maurice Curtis, historien irlandais, décrit le Temple Bar du XVIIIe siècle d’une manière peu plaisante : odeurs de poisson pourri et de crottin de cheval, individus suspects en guenilles se tapissant dans des coins de rues mal éclairées.

Heureusement, Temple Bar s’est depuis refait une santé. Ses rues pavées et pubs multicolores diffusant de la musique traditionnelle en continu ont transformé un endroit autrefois malfamé en quartier touristique qui ne demande qu’à être immortalisé en photo. Qui n’a pas foulé les pavés de Temple Bar lors de sa première visite de Dublin !
Colourful pub in Temple Bar, Dublin
La foule qui s’engouffre quotidiennement dans Temple Bar vous fait vous demander cependant si ce quartier n’est pas devenu un piège à touristes. Je ne connais pas de Dublinois qui oserait s’aventurer dans ses pubs hors de prix. Et j’admets moi-même éviter l’endroit tard le soir, lassé de devoir esquiver des groupes de jeunes touristes en état d’ébriété et des enterrements de vie de garçon à la dérive. 

La popularité de Temple Bar a ses inconvénients, on ne peut le nier. Malgré la foule alcoolisée du soir, Temple Bar reste encore et toujours l’un des mes quartiers préférés de la capitale. Au-delà des pubs et des boutiques de souvenirs bon marché, Temple Bar est un vibrant centre d’activités pour les touristes mais aussi pour les Dublinois. Temple Bar vaut le détour. Voici quelques bonnes adresses pour profiter de ce quartier sans tomber dans le piège à touristes (ou à alcool).
QU’EST-CE QUE L’ON APPELLE TEMPLE BAR ?

Temple Bar est un quartier du centre-ville de Dublin qui s’étend de la rivière Liffey à Dame Street et de Westmoreland Street à Fishamble Street. Il doit son nom à Sir William Temple, recteur de Trinity College au XVIIe siècle, qui possédait une maison avec jardins au coin de Temple Lane et de la rue nommée Temple Bar. Une partie du terrain de la maison, qui avait été gagnée sur la rive du fleuve, formait un banc de sable – un “barr” en anglais, plus tard raccourci en “bar”. La berge était alors connue sous le nom de “Temple’s Barr” (le banc de Temple) et devint simplement “Temple Bar”.
Restaurants réputés, succulents burgers, mais aussi tartes aux noix de pécan et autres délices, Temple Bar, c’est bien plus que la pub food hors de prix et pas toujours très bonne.

Les restaurants

Vous recherchez un bon restaurant dans Temple Bar ? Vous en trouverez plusieurs, abordables pour la plupart. Si vous souhaitez économiser quelques sous et vous assurer de trouver une table (surtout le samedi soir), prévoyez de manger tôt et tablez sur l’option early bird quand celle-ci est au menu.

Vous trouverez toutes sortes de spécialités culinaires dans Temple Bar. Mais si vous êtes à Dublin pour une expérience véritablement irlandaise, le restaurant Boxty House est l’endroit où s’arrêter. Ce restaurant irlandais, qui a ouvert ses portes il y a plus de 25 ans, a fait de la boxty, une crêpe traditionnelle à base de pommes de terre, sa spécialité. Boxty House est situé sur la rue Temple Bar.

The Larder, Restaurant in Temple Bar, Dublin
Pour des alternatives plus continentales, j’ai aimé dîner au Larder sur Parliament Street. Les gnocchi sont une pure merveille et le bœuf (100 % irlandais !) préparé à la perfection. Le service est également au top. Pour une soirée à l’italienne, je suis tombé sur Al Vesuvio, un restaurant blotti sur Meeting House Square. Situé dans un cellier à vin au plafond voûté, Al Vesuvio cultive une atmosphère romantique et les pâtes y sont délicieuses.

La scène gastronomique de Temple Bar s’est agrandie plus récemment avec l’arrivée de Klaw, un restaurant de fruits de mer. Klaw a déjà remporté la récompense Best Seafood Experience décernée par la Irish Restaurant Awards en 2018. Si vous êtes un fan de poisson et de fruits de mer, il ne peut s’agir ici que d’une bonne adresse. Klaw est sur Crown Alley.
Klaw, Seafood Restaurant in Temple Bar
D’autres restaurants dans Temple Bar :
  • Beshoff Bros – Fish’n Chips – Dame Street
  • The Mongolian BarbequeRestaurant asiatique – Anglesea Street
  • Fish Shack CafeRestaurant de fruits de mer – Parliament Street
  • Chez MaxSpécialités françaises – Palace Street, donnant sur Dame Street (un peu en dehors de Temple Bar mais bon, c’est de la cuisine française !)

Où manger un burger

Passer quelques jours à Dublin sans y déguster un burger est quasiment mission impossible. Les Dublinois adorent leurs burgers (et moi aussi !), et les endroits pour en manger ont poussé comme des champignons ces dernières années. Si vous gardez un œil sur vos dépenses, les burger joints vous proposent un repas abordable sans pour autant sacrifier la qualité et le goût.

Ma préférence va à Bobo’s sur Dame Street, et à leur large sélection de burgers au bœuf, poulet, porc et agneau. Une option végétarienne est également disponible. Leurs burgers faits à base de viande fraîche irlandaise et complètement traçable sont succulents. 
Bobos, Place to eat burgers in Temple Bar
Bunsen est une autre adresse très populaire dans Temple Bar. Ici, pas de menu compliqué avec une liste sans fin de burgers. Faits à base de viande locale, les burgers tout simples de Bunsen attirent les masses. Le succès est tel que l’enseigne irlandaise a ouvert depuis des restaurants à Cork et à Belfast.
Bunsen, Burger Place in Temple Bar
Pas d’information sur la provenance de la viande mais un vrai rapport qualité-prix chez Wowburger avec des burgers à partir de 5,95 €. Avec sa décoration rétro américaine rouge et jaune, Wowburger est une autre chaîne de restaurants irlandaise spécialisée dans le burger qui a pris la ville par surprise. Dans Temple Bar, Wowburger s’est installé dans les murs du Workman’s Club, un bar à la mode sur Wellington Quay. Je l’ai testé et je ne l’ai pas regretté.
Wowburger in Temple Bar
D’autres endroits où savourer un burger dans Temple Bar :
  • Ray’s Pizza & Burgers – Fownes Street Upper
  • The Foggy Dew – Fownes Street Upper
  • Gourmet Burger Kitchen – Temple Bar Square

Les plaisirs sucrés

Queen of Tarts mérite ici d’être mentionné. Tout le monde à Dublin connaît Queen of Tarts ou, tout du moins, en a entendu parler. C’est l’endroit douillet où l’on aime se retrouver entre amis pour un café et de délicieux gâteaux. Le menu est rempli d’appétissants crumbles, tartes et gâteaux au fromage parmi lesquels il est parfois difficile de choisir. Et les brownies ! Est-ce que j’ai mentionné les brownies ? Vous avez compris l’idée, je pense. Deux adresses : sur Dame Street et sur Cow’s Lane.
Queen of Tarts
Un autre endroit qui va faire grimper votre taux de glucose est le Temple Bar Food Market, un marché alimentaire hebdomadaire. Chaque samedi, des producteurs locaux investissent Meeting House Square au cœur de Temple Bar. Et c’est là que les choses pour moi deviennent confuses. Après être parvenu à esquiver les brownies maison (encore eux !), les scones géants à la fraise, les gâteaux au fromage tout frais, les crêpes au Nutella et j’en passe, je rends les armes et cède à mon addiction au sucre.
Meeting House Square, Temple Bar, Dublin
Plus d’options sucrées à :
  • The Bakery – Essex Street West
  • KC Peaches – Dame Street

Shopping dans Temple Bar

Temple Bar ne manque pas de boutiques de souvenirs un peu kitsch et, pour être honnête, en faire le tour est toujours amusant. Mais au-delà de ça, on trouve dans Temple Bar des boutiques uniques et indépendantes qui méritent votre temps et votre argent.

Les friperies vintage

Avec leur devanture accrocheuse, les boutiques de vêtements vintage font tout pour attirer votre attention. Et cela serait dommage de ne pas leur payer une visite. Vous ne savez jamais ce que vous pouvez y trouver et c’est bien pour cela que je les adore. Shopping Vintage, Temple Bar, Dublin Sur Fownes Street Upper, vous pouvez chiner dans les rayons de trois friperies. Sharp’s Ville, Flip et Helter Skelter vous attendent avec leurs rayonnages remplis de vieux cuirs, de vêtements militaires et de chemises aux motifs étranges d’une époque révolue.

Dans la même rue un peu plus bas, sur Fownes Street Lower, Tola Vintage se spécialise dans la mode des années 1980 et 1990.

Et la liste ne s’arrête pas là : d’autres boutiques vintage sont à découvrir le long des rues pavées de Temple Bar.

Les librairies

Une chose que j’adore quand je suis à l’étranger, c’est faire le tour des librairies. C’est l’occasion de découvrir des auteurs dont vous n’avez jamais entendu parler. Quel plaisir de ramener chez soi des livres introuvables dans son pays !

Connolly Books, Temple BarSur Essex Street, l’un des bâtiments les plus anciens de Temple Bar (fin XVIIe siècle) accueille la librairie la plus controversée de Dublin : Connolly Books. Fondée dans les années 1930 et baptisée du nom de l’un des leaders de la rébellion de 1916, la librairie s’est installée sur Essex Street en 1977 après avoir été poursuivie dans toute la ville par une foule en colère. La littérature communiste et de gauche ne passait pas très bien à l’époque. La boutique est remplie de livres sur l’histoire irlandaise, des personnalités politiques et la rébellion de Pâques. Elle vaut le détour.

“We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars” indique l’enseigne dans la vitrine. Sur Cow’s Lane, une autre librairie indépendante qui mérite que l’on s’y arrête a fait de cette citation d’Oscar Wilde son adage. Gutter Bookshop est fière de disposer d’ouvrages excitants que vous ne trouverez pas ailleurs, les recommandations des employés écrites à la main vous guidant dans les rayonnages. La littérature locale y est très bien représentée, une bonne idée de souvenir à ramener chez soi. Passez-y du temps, vous pourriez y trouver ce que vous ne cherchiez pas.

Affiches et papeterie

J’avoue, j’adore les carnets. J’aime les calepins sous toutes leurs formes, l’odeur du papier et la sensation des pages sous mes doigts. Je les aime encore plus s’ils sont fabriqués par un artisan du coin.
Jam Art Factory, Temple Bar
Dans Temple Bar, Jam Art Factory a ouvert une minuscule boutique sur Crown Alley dédiée à l’art et au design irlandais. Le magasin met en avant des artistes locaux au travers d’imprimés originaux, des céramiques et des bijoux qui vous feront oublier les chapeaux de leprechaun made in China. Une illustration achetée à Jam Art Factory, qui capture parfaitement l’esprit de la Wild Atlantic Way, décore maintenant le mur de mon salon. Elle me rappelle tous les jours les bons moments de surf passés sur la côte ouest..

Qu’en est-il alors des carnets ? J’en ai reçu un en cadeau. Conçu dans un très beau style vintage, le carnet arbore sur sa couverture une citation du célèbre auteur irlandais James Joyce, “When I die, Dublin will be written in my heart”. Vendu par Jam Art Factory, ce carnet est le souvenir le plus simple mais aussi le plus beau que vous pouvez ramener chez vous.

Le design irlandais aussi à l’honneur aussi à :
  • Design Lane – Essex Street West

Temple Bar, quartier culturel de Dublin

Temple Bar est souvent surnommé le “quartier culturel” de Dublin. Ce petit coin est riche en galeries, salles de concert et théâtres accueillant des festivals qui méritent le détour si vous vous trouvez sur place au bon moment.

Les galeries d’art

La Gallery of Photography donne sur Meeting House Square. L’endroit se définit lui-même comme le centre national de la photographie contemporaine en Irlande. La galerie accueille des expositions accessibles gratuitement (ne soyez pas timide, grimpez les escaliers, c’est à l’étage !) et une librairie qui ravira tous les passionnés de photographie.
Gallery of Photography, Temple Bar
Au coin de Temple Bar Square se dresse la Temple Bar Gallery and Studios. Située dans ce qui était à l’origine une ancienne usine à chemises, Temple Bar Gallery a participé à bâtir la réputation culturelle du quartier et ce, depuis sa fondation en 1983. Le bâtiment est le foyer artistique de 30 artistes et possède un centre d’exposition d’art contemporain accessible gratuitement. 

Les théâtres

Smock Alley Theatre 2012 fut l’année de la renaissance pour le théâtre Smock Alley. Fondé en 1662 sous le nom de Theatre Royal, Smock Alley fut le premier endroit conçu spécialement pour le théâtre à Dublin. Les meilleurs acteurs de l’époque y divertissaient alors les foules sept jours par semaine. Tombant en ruine, le théâtre ferma en 1787 et une église catholique fut construite sur le site. Rénové, Smock Alley a rouvert ses portes en 2012. On ne va désormais plus à la messe sur Exchange Street Lower. À la place, pièces de théâtre, spectacles musicaux et d’humoristes, représentations de danse se déroulent aujourd’hui derrière les vitraux et sous les plafonds aux impressionnantes moulures de Smock Alley.

Faire la queue pour un spectacle entre des étagères de livres est une expérience étrange. A Connolly Books, le New Theatre a son entrée à l’arrière de la boutique. Alors que vous patientez, vous n’avez pas d’autres choix que de parcourir les livres à portée de bras. Jusqu’à ce qu’enfin une porte s’ouvre sur un minuscule théâtre de seulement 66 places. Le New Theatre est unique en son genre puisqu’il apporte son soutien aux nouvelles créations, offrant la chance de voir des spectacles totalement nouveaux.

Les concerts de musique

Sur Dame Street, le Olympia Theatre était à l’origine une salle de music hall créée au XIXe siècle. Des célébrités comme Charlie Chaplin et le duo Laurel et Hardy jouèrent sur cette scène. Bien que des humoristes incluant des drag queens rendues célèbres par l’émission à succès RuPaul’s Drag Race jouent toujours dans ce théâtre, le programme de cette institution de l’époque victorienne (dont la décoration intérieure reste impressionnante) est pour l’essentiel rempli de représentations de groupes de musique internationaux en tournée européenne.
La Button Factory sur Curved Street est un autre pilier de la scène musicale de Temple Bar. Anciennement connue sous le nom de Temple Bar Music Centre, la Button Factory est une salle de concert prisée où jouent des artistes locaux et plus confidentiels. Jetez un œil sur leur programme, vous pourriez découvrir un nouvel artiste intéressant.

Quant aux festivals, Temple Bar TradFest mène la danse chaque janvier depuis 2006 mettant en lumière le meilleur de la musique traditionnelle irlandaise. Les nombreuses représentations se déroulent dans des endroits variés (incluant des églises !) autour de Temple Bar. Attention, il ne s’agit pas que de la musique traditionnelle. La musique folk et même rock sont aussi représentées. J’ai assisté au festival il y a quelques années et j’en suis reparti époustouflé par l’énergie et l’esprit des musiciens.

Deux piliers de la scène culturelle dublinoise

Temple Bar accueille également l’une des organisations culturelles les plus dynamiques d’Irlande : le Irish Film Institute. L’IFI est l’un de mes cinémas préférés. Sur son programme, on trouve des films indépendants, adorés par la critique mais aussi de vieux classiques projetés dans un décor rétro. On y trouve également un café si vous avez envie de vous restaurer avant que votre film ne débute. Un bel endroit pour se détendre après une longue journée passée à découvrir la ville.
Irish Film Institute, Temple Bar
Il est difficile de passer à côté de sa façade bleue. Sur Essex Street East se dresse un bâtiment des plus modernes qui accueille l’un des centres culturels les plus importants du pays : le Project Arts Centre. Le centre est le lieu où se tiennent de nombreux festivals dont le Dublin Dance Festival, le Dublin Theatre Festival et le Dublin Fringe Festival. Le Project Arts Centre est à l’avant-garde de l’innovation culturelle. Son programme est à consulter si vous avez envie d’être surpris et inspiré.
Project Arts Centre, Dublin

Conseils pour organiser son voyage à Dublin

  • Comment s’y rendre | Skyscanner est un site de comparaison très utile si vous cherchez la meilleure offre de vol. Le site dispose également d’une option pour vous aider à trouver le meilleur trajet pour vous rendre à Dublin, surtout si votre aéroport de départ n’offre pas de vol direct pour l’Irlande. Depuis la France, il est aussi possible de prendre le ferry pour Dublin avec Irish Ferries.
  • Réserver un hôtel | Vous trouverez à Dublin des hôtels pour tous les budgets. Je conseille cependant de réserver tôt pour bénéficier des meilleurs prix, et près du centre-ville afin de ne pas dépendre des transports publics tard le soir. Dans Temple Bar, les voyageurs au petit budget peuvent réserver un lit en dortoir au Barnacles Hostel, une auberge de jeunesse réputée du centre-ville. Si vous recherchez le confort, le Morgan Hotel ne vous décevra pas par son luxe. Quartier très animé en soirée, Temple Bar est cependant à éviter si vous avez le sommeil léger. Consultez les offres ou lisez les derniers avis !
  • Se déplacer | AirCoach est la compagnie de bus que je privilégie (et la plus rapide) pour aller de l’aéroport au centre-ville. Le site web de Dublin Bus ainsi que son application gratuite vous aideront à naviguer le réseau de transport public si jamais vous avez besoin d’un bus. Plus d’info sur comment se déplacer à Dublin en transport public.
  • Préparer son voyage | Lonely Planet Dublin est l’un de mes guides préférés lorsqu’il s’agit de planifier un voyage dans la capitale irlandaise. Commandez un exemplaire en ligne et emportez-le avec vous, c’est un excellent compagnon de voyage ! The Rough Guide to Ireland (uniquement en anglais) ravira les voyageurs qui aiment avoir le maximum d’informations sur leur destination. C’est une véritable bible ! 
  • S’assurer | Ne partez pas sans assurance voyage. Heymondo propose une application très pratique si vous avez besoin d’assistance lors de votre séjour.
Cet article peut contenir des liens vers des plateformes d’affiliation. Si vous cliquez sur ces liens, l’auteur de ce site reçoit une commission sans que cela n’occasionne un coût additionnel pour vous.
Vous aimerez peut-être aussi :

2 Comments on “Découvrez le vrai Temple Bar de Dublin, culturel et gastronomique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*