Les visites guidées, c’est mon dada. A choisir entre la visite autonome et la visite avec un guide, je penche toujours pour la seconde option. Je vous le dis simplement, les panneaux explicatifs m’ennuient. Je préfère mille fois que l’on me raconte les choses.

Les visites guidée à Dublin, je les ai toutes faites… ou presque. Châteaux, musées, prison, distilleries et j’en passe. Je vous présente ici les dix visites guidées qui m’ont marqué. Soyez avertis cependant, réserver est souvent recommandé et ces visites se font la plupart du temps en anglais, l’accent local en bonus. 

Dublin Castle

Vous pensez visiter le Château de Dublin en autonomie au lieu d’opter pour la visite guidée? Je vous dirais que c’est une grosse erreur. 

Château de Dublin

Certes, la visite solo (comme la visite guidée) vous permet d’accéder aux splendides appartements d’Etat, à la salle du trône et au salon “St Patrick” richement décoré, flanqué des drapeaux aux armoiries des membres de l’Ordre du même nom. Il n’empêche que votre ticket d’entrée ne vous autorise l’accès qu’à la moitié du site.

Plus de la visite guidée, celle-ci vous emmène sous-terre observer les vestiges de l’époque médiévale. A l’exception d’une tour encore debout, l’extérieur du bâtiment ne montre plus grand chose de ce que fût le Château de Dublin avant le désastreux incendie de 1684. C’est sous le château actuel reconstruit au 18e siècle en style Georgian que le guide emmène ses visiteurs. On y découvre d’anciens remparts mais aussi quelques indices peu ragoûtants de ce que fut la vie à cette époque dangereuse.

Visite guidée du Château de Dublin

Le guide vous ouvre ensuite les portes de la très belle “Chapel Royal” construite au 19e siècle en style néo-gothique. D’un extérieur plutôt dépouillé (si ce n’est pour les 103 têtes sculptées qui ornent la façade), c’est une impression de hauteur qui se dégage de la nef, une structure en bois peinte couleur crème afin de ressembler à de la pierre de Caen. Se dégagent de ce décor un orgue majestueux ainsi que les armoiries sculptées des vices-rois d’Irlande.

DUBLIN CASTLE


Adresse : Dame Street, Dublin 2

Prix : 12 €

Durée de la visite : 60 minutes

Kilmainham Gaol

Vous n’aurez pas le choix. L’accès à la prison de Kilmainham se fait uniquement en petit groupe accompagné d’un guide. 

Ouverte à la fin du 18e siècle pour recevoir tout type de criminels, du voleur de pain au meurtrier, ce sont des centaines de gens ordinaires qui furent enfermés dans cette prison. On y découvre les conditions très difficiles auxquelles sont soumis hommes, femmes et enfants confondus, avant d’être déportés vers l’Australie pour certains.

La prison de Kilmainham, Dublin

Fermée en 1924, la prison de Kilmainham est vue aujourd’hui avant tout comme un symbole de la lutte pour l’Indépendance irlandaise. C’est une visite chargée d’histoire et d’émotions qui est proposée aux visiteurs, alors que le guide retrace les derniers jours et les ultimes heures de ceux qui menèrent la rébellion de Pâques 1916.

Le long des corridors humides et lugubres sont contés les adieux en cellule, les dernières lettres écrites aux familles de ceux que le gouvernement britannique condamna à mort.  

Visite guidée de la prison de Kilmainham à Dublin

La visite s’achève là où la vie de 14 hommes prirent fin, dans la cour de la prison, protégée des regards extérieurs par de hauts murs grisâtres. C’est dans un silence respectueux que l’on imagine ces hommes faire face au peloton d’exécution. James Connolly, blessé lors de l’insurrection, mourut attaché à une chaise.

KILMAINHAM GAOL


Adresse : Inchicore Road, Kilmainham, Dublin 8

Prix : 8 €

Durée de la visite : 90 minutes, incluant la visite (non-guidée) du musée de la prison

Christ Church Cathedral

Remontant au 11e siècle mais restaurée et reconstruite au 19e siècle grâce au patronage du riche distillateur Henry Roe, la cathédrale Christ Church de Dublin mérite que l’on s’y arrête.

Cathédrale Christ Church de Dublin

Pour comprendre son histoire, rien de mieux qu’une visite guidée par un expert qui vous dévoile les secrets inscrits dans ces murs pieux. Sous sa majestueuse nef, on y découvre en particulier la tombe de Strongbow, figure clé de l’histoire irlandaise. Dépêché par Henri II d’Angleterre pour soutenir le roi de Leinster, Strongbow amorça la conquête anglaise de l’Irlande au 12e siècle.

La visite guidée prend de la hauteur. Elle vous ouvre les portes du beffroi et vous emmène découvrir la salle des sonneurs de cloches. L’envie de tirer sur la corde vous démange ? Allez-y, c’est compris dans la visite !

Visite guidée du beffroi de la cathédrale Christ Church à Dublin

La visite se termine par une descente dans la crypte de Christ Church. Y sont exposés quelques trésors de la cathédrale, en particulier un plateau royal offert par le roi d’Angleterre en 1697 après sa victoire à la célèbre bataille de la Boyne. 

CHRIST CHURCH CATHEDRAL


Adresse : Christchurch Place, Dublin 8

Prix : 12,50 €

Durée de la visite : 45 minutes

Glasnevin Cemetery

C’est une balade entre des tombes que vous propose le Cimetière de Glasnevin. Macabre, pensez-vous ? Pas vraiment. C’est une plongée dans l’histoire irlandaise qui est offerte par ce cimetière qui abrite par ailleurs un musée.

Cimetière de Glasnevin, Dublin

Ouvert en 1832 sous l’impulsion de Daniel O’Connell afin de permettre aux Catholiques d’enterrer leurs morts avec dignité, le Cimetière de Glasnevin est non confessionnel. Plus de 1.5 million de personnes y reposent dont de nombreuses personnalités politiques qui ont joué un rôle important dans la construction de l’Etat moderne irlandais.

Croix celtique, cimetière de Glasnevin à Dublin

Ce sont ces gens importants que votre guide vous emmène voir au détour des allées arborées du cimetière. Au milieu d’un mer de croix celtiques sont enterrés femmes engagées et combattantes, héros nationaux dont le fameux Michael Collins, hommes politiques et syndicalistes. La visite est remplie d’anecdotes et de références historiques distillées au pas de course par un guide incollable. 

Pour un supplément ne manquez pas de gravir jusqu’au sommet de la Tour Ronde qui renferme la tombe de Daniel O’Connell. Détruit en 1971 par un attentat commis par des Loyalistes, son escalier est de nouveau en place.

GLASNEVIN CEMETERY


Adresse : Finglas Road, Glasnevin, Dublin 11

Prix : 14,50 € (22 € pour une visite incluant la Tour O’Connell)

Durée de la visite : 90 minutes

Teeling Distillery

La distillerie Teeling a relancé la fabrication de whiskey à Dublin et d’autres producteurs ont depuis suivi. La fabrication de whiskey irlandais dans la capitale s’est interrompue dans les années 70 jusqu’à ce que Teeling ne fasse le choix en 2015 de s’installer dans le quartier des Liberties pour lancer sa marque de whiskey.

La distillerie Teeling, Dublin

Teeling, un nom qui n’est pas totalement étranger aux Liberties. Un membre de cette même famille, Walter Teeling, opérait déjà sa propre distillerie dans ce même quartier en 1782 avant d’être rachetée par William Jameson.

Il s’agit donc d’un retour aux sources pour Jack et Stephen Teeling, descendants de Walter. Dans leur distillerie flambant neuve, la marque Teeling revit sous l’emblème du Phoenix. Les deux frères proposent par ailleurs une visite guidée de leurs installations.

Les alambics de la distillerie Teeling à Dublin

La visite se déroule accompagnée de l’odeur de l’orge qui se transforme en whiskey au fil des étapes de la fabrication. Entouré de grands containers, le guide explique ce qu’est le maltage, le pourquoi des levures et le processus naturelle de fermentation. 

Dégustation de whiskey à la distillerie Teeling à Dublin

Les énormes alambics aux formes arrondies sont le clou du spectacle. Tendrement baptisés du nom des trois filles de l’un des fondateurs, ils purifient l’alcool dans leurs gros ventres de cuivre avant le vieillissement en fûts.

La visite se termine par une séance de dégustation où l’on apprend comment décrypter un whiskey, son goût, son odeur, son âge. On se sépare finalement après un cocktail offert par la maison !

TEELING DISTILLERY


Adresse : 13-17 Newmarket, The Liberties, Dublin 8

Prix : à partir de 15 €

Durée de la visite : 45 minutes à 1 heure

14 Henrietta Street

C’est une incursion dans l’histoire sociale de Dublin qu’offre le 14 Henrietta Street. Cette maison située dans une des rues du 18e siècle la mieux préservée de la capitale est une capsule hors du temps.

Ouvert en 2018, le musée n’est accessible qu’en visite guidée. Au milieu de salles dépouillées, il ne s’agit pas ici d’admirer du beau mobilier d’époque mais de comprendre l’évolution sociale que connut Dublin du 18e au 20e siècle à travers l’histoire de cette maison.

14 Henrietta Street, Dublin

Construite dans les années 1720 dans le plus beau style Georgian de l’époque, la maison est la demeure de membres de l’élite sociale, riches et puissants. On y organise des réceptions fastueuses dans de sublimes décors, servies par des domestiques qui doivent se rendre presque invisibles.

Suivant l’Acte d’Union de 1801, Dublin perd de son attrait au profit de Londres. La maison abrite désormais des hommes de loi ainsi qu’un tribunal. Le faste d’antan laisse place aux bureaux d’avocats.

Visite guidée au 14 Henrietta Street, Dublin

Conséquence de la Grande Famine qui s’abat sur l’Irlande au milieu du 19e siècle, la population pauvre trouve refuge en ville. Dublin est surpeuplée. Pour faire face, la maison au 14 Henrietta Street est transformée dans les années 1870 en “tenements”, un genre d’immeuble collectif pour bas revenus. Elle le restera pendant 100 ans.

C’est la misère que l’on découvre alors. Jusqu’à 17 familles (plus de 100 personnes !) se partagent de minuscules appartements dans des conditions de vie déplorables. La mortalité infantile fait des ravages et le risque d’éviction est permanent. Mais c’est aussi l’entraide d’une communauté qui est dépeinte, des familles dont les portes ne sont jamais fermées.

14 HENRIETTA STREET


Adresse : 14 Henrietta Street, Dublin 1

Prix : 9 €

Durée de la visite : 75 minutes

The National Library of Ireland

La Bibliothèque Nationale propose des visites guidées gratuites le week-end à qui sait trouver la précieuse information sur le site internet de l’illustre institution. Nul besoin de réserver, il s’agit d’arriver à l’heure de la visite.

National Library of Ireland, Dublin

La visite retrace l’histoire de la Bibliothèque et les raisons de sa construction. Située dans un bâtiment de la fin 19e de style néo-classique, la Bibliothèque Nationale est un temple dédié à la connaissance qui se veut ouvert à tous. Dans le hall de réception, douze illustres intellectuels immortalisés dans des vitraux chatoyants vous accueillent. Flattant l’ego national, c’est Corneille que l’on découvre aux côtés de Shakespeare.

La Salle de Lecture, ou Reading Room, est sans conteste le clou de la visite. Dictionnaires et encyclopédies tapissent un long mur de forme arrondie alors que son dôme vert pastel à l’impressionnante hauteur guide le regard du visiteur vers son sommet. Le mobilier bien qu’adapté au confort moderne reste d’époque.

Salle de Lecture, National Library of Ireland, Dublin

A l’abri des regards derrière de grandes portes de bois, ce sont des kilomètres de livres et d’archives que la Bibliothèque Nationale à pour mission de conserver. Consultables gratuitement, ils ne peuvent cependant être empruntés.

THE NATIONAL LIBRARY OF IRELAND


Adresse : 7-8 Kildare Street, Dublin 2

Prix : gratuit

Durée de la visite : 45 minutes

The Museum Of Literature Ireland

Dans le domaine de l’Art, l’Irlande est connue mondialement pour sa musique mais aussi pour ses écrivains célèbres. James Joyce, W. B Yeats, Oscar Wilde, Bram Stoker et bien d’autres ont marqué de leur empreinte la scène littéraire internationale.

Museum of Literature Ireland, Dublin

Pour leur rendre hommage un Musée de la Littérature a ouvert ses portes en Septembre 2019 dans le quartier chic de St Stephen’s Green. Le musée occupe Newman House, une très belle maison d’époque de style Georgien. L’endroit ne peut être plus approprié puisque le bâtiment fut le siège historique de l’Université Catholique d’Irlande (précurseur de UCD), là où même James Joyce fit ses études.

Loin d’être un fin connaisseur de la littérature irlandaise, j’ai opté pour la visite guidée. Au travers des expositions le visiteur découvre l’oeuvre de James Joyce et l’inspiration qu’il tira de Dublin. A l’instar d’une bible précieuse, la première édition de son chef-d’oeuvre Ulysses est conservé sous verre. 

Ulysses, Museum of Literature Ireland, Dublin

Par le biais d’une exposition temporaire, le musée pointe également le projecteur sur d’autres écrivains irlandais moins connus. Je découvre Eva Gore-Booth, poète et activiste, soeur de la célèbre Comtesse Markievicz, héroïne du combat pour l’Indépendance irlandaise.

THE MUSEUM OF LITERATURE IRELAND


Adresse : 86 St Stephen’s Green, Dublin 2

Prix : 12 €

Durée de la visite : 50 minutes

The Dublin Liberties Distillery

Je mentionnais plus tôt que Teeling fut la première distillerie à se réinstaller à Dublin. Depuis lors, d’autres ont enjoint le mouvement comme les distilleries Pearse Lyons et Roe & Co, situées dans une église pour l’une et une ancienne centrale électrique pour l’autre.

Dublin Liberties Distillery

J’avoue cependant avoir un faible pour la Dublin Liberties Distillery qui a élu domicile dans une ancienne tannerie remarquablement rénovée. Derrière ces murs rustiques, c’est une industrie hautement moderne que l’on découvre.

La visite ne prend pas de raccourcis, on vous explique en détail la fabrication du whiskey, de l’importance des matières premières jusqu’à la mise en fût. Dans une atmosphère lourde et moite, le guide vous emmène au plus près des gigantesques alambics de cuivre surveillés de près par un maître distillateur de renom. 

Alambics, Dublin Liberties Distillery

La visite se conclut par une leçon en dégustation sous la magnifique charpente de l’ancienne tannerie. On étudie la viscosité du précieux liquide avec ses yeux, on détecte des épices avec son odorat. Puis on le tient quelques secondes sous sa langue avant de laisser le whiskey vous réchauffer (ou brûler) la gorge. 

THE DUBLIN LIBERTIES DISTILLERY


Adresse : 33 Mill Street, The Liberties, Dublin 8

Prix : à partir de 16 €

Durée de la visite : 50 minutes

Malahide Castle

Pour cette visite, il vous faudra prendre le DART. Situé à 20 minutes au nord de Dublin dans la charmante ville côtière de Malahide, le château du même nom est à ne pas manquer.

Château de Malahide, Irlande

Planté dans son parc de verdure, le Château de Malahide a plus de 800 d’histoire à vous proposer. Cette histoire, c’est celle de la famille Talbot arrivée sur les côtes irlandaises lors de l’invasion anglo-normande du 12e siècle et qui occupe le château jusqu’à sa vente en 1975.

La visite guidée embarque le visiteur dans un voyage au travers du temps alors qu’il passe d’une pièce à l’autre du château. Murs décorés de bois sculpté datant du 16e siècle, salons de réception luxueux aux décorations de style rococo du 18e siècle, une salle de banquet digne d’un film d’époque tapissée de portraits de membres de la famille Talbot. Le Château de Malahide est un vrai bijou historique superbement préservé.

Jardin botanique, Château de Malahide, Irlande

Ne manquez surtout pas de vous promener dans le ravissant jardin botanique après votre visite du Château. L’accès est compris dans le prix du billet.

MALAHIDE CASTLE


Adresse : Malahide Demesne, Malahide, Co. Dublin

Prix : 14 €

Durée de la visite : 45 minutes

Vous aimerez peut-être :