Guide voyage de Dublin

Épaules courbées sous le poids de sacs d’épicerie trop lourds, pluie menaçante aux dessus des toits. Je me faufile à travers la foule de touristes nonchalants, espérant atteindre l’arrêt de bus avant que la pluie ne s’abatte sur la ville. Quelques gouttes se font sentir, j’accélère le pas, agacé déjà par l’éventualité de rentrer une nouvelle fois les pieds trempés. Une question surgit alors dans ma tête : “Pourquoi les gens viennent-ils visiter Dublin ?”

Grimpant enfin dans le bus jaune à étage si typique de la capitale irlandaise, c’est mon arrivée à Dublin que je revois soudainement. Et ce sentiment vieux de 10 ans mais toujours si instinctif, que cette ville allait devenir la mienne, refait surface.

Ha'Penny Bridge, Dublin

J’étais alors tombé amoureux des briques rouges de George’s Street et de ses pubs toujours pleins à craquer le soir. Amoureux de la petite friperie vendant dans son sous-sol des vestes vintage au style douteux. Amoureux des biscuits au chocolat trop riche de l’épicerie du coin. Plus qu’une ville, Dublin est un personnage plein de vie qui saisit votre attention de milliers de façons inattendues. La capitale irlandaise a capté la mienne il y a près d’une décennie et n’a toujours pas lâché prise.

LA FONDATION DE DUBLIN, EN BREF...
Dublin fut fondée au 9ème siècle avant JC par les Vikings. Piller les monastères irlandais était alors leur passe-temps favori. Une fois l'or en poche, ils repartaient d’où ils étaient venus, jusqu'à la prochaine attaque. Mais un beau jour ils décidèrent d’échanger le froid glacial scandinave pour des conditions climatiques plus propices. En 837, une soixantaine de drakkars arrivèrent du Nord pour ne plus repartir. Beaucoup suivirent le pas. Dublin devint alors la principale colonie viking en Irlande et un important centre d’échanges.

Visiter les célèbres monuments de la ville

Des invasions vikings du début de l’ère médiévale à l’Insurrection de Pâques 1916, Dublin est une ville chargée d’histoire. Parmi les monuments à ne pas manquer figurent :
  • Dublin Castle : doté d’élégants intérieurs, le Château de Dublin est à voir absolument pour qui veut comprendre l’histoire de la domination britannique de l’Irlande.
  • Trinity College’s Old Library : l’extraordinaire bibliothèque abrite le célèbre Book of Kells, un manuscrit enluminé qui remonterait au IXe siècle et considéré comme un trésor national.
  • Kilmainham Gaol : une ancienne prison qui a joué un rôle politique central dans l’Histoire moderne de l’Irlande (réserver est fortement recommandé).
  • St Patrick et Christ Church : les deux cathédrales de la ville en éternelle compétition construites à tout juste 500 mètres l’une de l’autre.

Profiter de la gratuité des musées

Tous les principaux musées de Dublin sont gratuits ! Que votre budget soit limité ou que vous soyez un inconditionnel des musées, Dublin vous offre la chance d’une expérience culturelle à moindre frais. Je vous recommande :
  • La Chester Beatty Library : ce musée accueille une collection de renommée internationale de manuscrits richement décorés ;  y sont exposés des bibles du 12e siècle, des corans turcs du 18e siècle et bien d’autres ouvrages anciens remarquables.
  • Glasnevin Cemetery Museum : bien qu’il s’agisse d’un musée, le cimetière de Glasnevin est encore en fonctionnement. Glasnevin Cemetery est la dernière demeure de nombreuses personnalités qui façonnèrent l’Histoire de l’Irlande. L’accès au cimetière est gratuit. Les visites guidées proposées ainsi que l’accès à la Tour O’Connell sont par contre payantes.
  • Le National Museum of Ireland : le Musée National d’Irlande se compose de trois départements distincts : le Musée d’Archéologie (Archeology Museum), le Musée d’Histoire et des Arts Décoratifs (Decorative Arts and History Museum) et le Musée d’Histoire Naturelle (Natural History Museum). Ma préférence va au Musée d’Archéologie qui expose de précieux objets en métal datant de l’ère celtique.

Faire la visite guidée d’une distillerie ou d’une brasserie

L’Irlande est renommée dans le monde entier pour son whiskey et sa bière ; un détour par une distillerie ou une brasserie devrait figurer sur votre liste.

La Guinness Storehouse est ce à quoi tout le monde pense en venant à Dublin. Peut-être un peu cher, la Guinness Storehouse propose néanmoins une plongée intéressante dans l’histoire de Guinness, une entreprise profondément liée à l’histoire de Dublin.

Quant au whiskey irlandais, on pense rapidement à la distillerie Jameson. Cependant vous ne découvrirai pas les installations de production de Jameson à Dublin (il faut aller à Midleton pour ça). Mon conseil : visitez plutôt la distillerie Teeling. Là, on vous emmènera voir les gigantesques alambics en cuivre qui distillent l’alcool. Mon estomac alors vide, la dégustation qui clôture la visite n’a fait qu’un tour !

Aller au pub

La réputation de la scène nocturne dublinoise a depuis longtemps dépassé les frontières de la République et nombreux sont ceux qui choisissent Dublin pour célébrer… tout et n’importe quoi ! Le pub est un élément essentiel de la vie dublinoise. Certains disent même que vous n’avez pas vu le ville tant que vous n’avez pas bu une pinte dans un de ses pubs.

Quel est donc le meilleur pub de Dublin ? On pourrait en discuter pendant des jours. Chacun a son pub préféré, dépendamment de ce qu’il recherche : la foule ou échanger dans un endroit tranquille, de la musique moderne ou traditionnelle (live !), de la bière irlandaise or importées.

Bien qu’on trouve un pub à chaque coin de rue ou presque, laissez-moi vous suggérer quelques quartiers populaires afin de vous aider dans votre quête du pub parfait :

  • Temple Bar et ses établissements colorés bordant des rues pavées aux allures médiévales attirent des foules de touristes à la recherche d’un pub et de musique irlandaise live. Mais les prix y sont souvent excessifs et vos chances d’y croiser un Irlandais sont…minimales. Elargissez votre recherche aux alentours de Temple Bar pour croiser une clientèle d’habitués.
  • Assurément le meilleur quartier de Dublin pour se détendre, Camden Street attire une foule prête à faire la fête jusque tard dans la nuit. Locaux et expatriés envahissent rapidement les pubs, impatients de se détendre après une longue semaine de travail. Choisissez un pub qui vous tente puis poussez la porte du suivant jusqu’à trouver celui qui vous convienne !
  • Le quartier s’étirant de George’s Street à Dawson Street est un dédale de rues remplies de pubs, de bars et de clubs. Explorez plus particulièrement George’s Street, Dame Lane, South William Street, Fade Street et Dawson Street.

S’évader une journée de Dublin

Vous trouvez la foule oppressante ? Pourquoi ne pas s’échapper le temps d’une journée de toute cette agitation. Il existe de superbes endroits à visiter autour de la capitale irlandaise facilement accessibles en transport public.

Partez en direction du nord pour Malahide, une petite ville côtière à seulement 30 minutes en DART. Malahide possède un magnifique château médiéval à visiter. Ou bien rendez-vous à Howth, un petit port tranquille connu pour ses restaurants de fruits de mer et son marché de producteurs locaux idéalement placé en face de la gare.

Optez pour le sud et Bray, une petite ville assoupie à la longue plage de galets. Les randonneurs trouveront un chemin au bout de cette même plage. Longeant les falaises, ils pourront rejoindre le village de Greystones tout en admirant le panorama, tout ça en moins d’une heure. Ou bien prenez le bus pour le domaine de Powerscourt et découvrez ses magnifiques jardins paysagers. Sur 19 hectares ont été aménagés de romantiques plans d’eau ornementaux, un exotique jardin japonais et de très belles terrasses.

D’autres endroits intéressants et facilement accessibles incluent Glendalough et son site monastique, la ville de Skerries et sa plage de sable gardée par des moulins à vent, Dun Laoghaire et sa marina.

Que faire d’autre à Dublin

Faire une cure de shopping

Vous envisagez d’acheter un nouvel ensemble ou même remplir votre valise de souvenirs et de cadeaux ? Vous trouverez toutes les marques du moment sur Grafton Street, une chic rue piétonne sur la rive sud de Dublin débouchant sur le ravissant centre commercial de Stephen’s Green. Côté nord, deux centres commerciaux et trois grands magasins sont à explorer sur Henry Street.

De retour côté sud, le Creative Quarter rassemble des magasins de design et d’art irlandais. A son coeur se trouve Powerscourt Centre, une remarquable maison de notable du 18e siècle transformée en élégant espace commercial. On y trouve boutiques de mode, bijoutiers, antiquaires, magasins d’art et d’artisanat.

Vous adorez le vintage ? Dublin ne manque pas de friperies. George’s Street Arcade, le plus vieux centre commercial d’Europe, est un mélange coloré de cafés originaux, de magasins vintage et d’occasions. Temple Bar est un autre centre important de la scène vintage. Allez fureter dans les nombreuses boutiques que l’on trouve le long de ses rues pavées

Flâner dans les parcs et jardins de Dublin

Comme toute capitale qui se respecte, Dublin a bon nombre de parcs et de jardins finement entretenus que vous pouvez visiter gratuitement. Probablement le plus célèbre d’entre eux, Phoenix Park est le plus vaste parc clos d’Europe. En vous promenant à vélo autour de ses 707 hectares, vous pourriez bien tomber sur quelques uns des 400 cerfs sauvages qui y résident.

Le jardin que je préfère le plus à Dublin est le Jardin Botanique de Glasnevin. Créé à la fin du 18e siècle, il est le premier de son genre en Irlande. Sa serre du 19e siècle, faite de fer forgé incurvé et de verre, héberge une collection fantastique d’arbres tropicaux et de cactus.

Remontant à l’époque georgienne du 18e siècle, des parcs minutieusement entretenus tels que Merrion SquareSt Stephen’s Green et Fitzwilliam Square méritent une visite. Ces parcs publics sont exceptionnellement populaires l’été quand les Dublinois peuvent enfin prendre leur pause déjeuner sur l’herbe verte et se dorer un temps soit peu au soleil.

Assister à un festival

Des festivals se tiennent tout au long de l’année à Dublin. Si vous êtes dans les environs au moment du Festival de la St Patrick ou tout autre festival d’Art, pourquoi ne pas en profiter !

En mars, le Festival de la St Patrick s’étale sur une semaine et culmine avec le défilé de la Saint Patrick le 17 mars. Nombreux sont ceux qui font le voyage pour célébrer la fête nationale irlandaise dans la capitale. Préparez-vous à affronter la foule et rejoignez la vague humaine verte et orange !

Parmi les festivals de musique les plus reconnus à Dublin se trouve le Temple Bar TradFest que se déroule en janvier. En juin, c’est le Forbidden Fruit Festival qui amasse les foules ; l’événement musical d’ampleur est organisé dans le parc du Irish Museum of Modern Art, à quelques stations de tram du centre-ville.

Les amoureux du 7e Art pourront assister au Dublin International Films Festival qui se déroule généralement autour de février-mars. En septembre le Dublin Tiger Festival est l’occasion d’assister à des performances théâtrales des plus éclectiques. Parmi les festivals d’Art d’importance, on peut citer également le Dublin Dance FestivalBram Stoker Festival et GAZE Festival.

Rechercher son arbre généalogique

La généalogie est un loisir qui grandit en popularité et de plus en plus de gens chaque année font le choix de visiter l’île d’Émeraude à la recherche de leurs racines irlandaises. A Dublin, deux endroits sont à visiter si vous souhaitez trouver des réponses à vos questions :

  • The National Library of Ireland : la Librairie Nationale d’Irlande possède un service de généalogie gratuit sur Kildare Street. Vous y rencontrerez des chercheurs expérimentés prêts à vous donner un coup de main avec votre arbre.
  • Glasnevin Cemetery Museum : si certains de vos ancêtres ont été enterrés au cimetière de Glasnevin, son Centre de Recherche Généalogique offre les services d’un généalogiste afin de vous aider à trouver les réponses que vous cherchez.

Comment se rendre à Dublin

Avec de nombreuses compagnies aériennes proposant des vols directs vers l’aéroport international de Dublin depuis presque partout en Europe et au-delà, il n’a jamais été aussi facile de se rendre à Dublin.

On pense naturellement à la compagnie à bas coût Ryanair. Cependant ne négligez pas d’autres compagnies qui proposent des prix très avantageux comme Aer Lingus ou Air France/KLM si vous réservez tôt. Depuis l’Asie, des compagnies comme Emirates et Qatar Airways offrent des vols directs jusqu’à Dublin. Voyager depuis les Etats-Unis est également très facile grâce aux vols transatlantiques directs d’Aer Lingus ou d’American Airlines.

Depuis Belfast, vous pouvez facilement vous rendre à Dublin par le train. Pas de contrôle de sécurité or d’identité (au moins pour le moment) pour traverser la frontière avec la République d’Irlande. Deux fois moins cher qu’un billet de train, plusieurs compagnies de bus assurent une liaison régulière vers Dublin depuis le centre-ville de Belfast.

Pourquoi ne pas voyager en ferry ? Vous pouvez prendre le bâteau pour Dublin depuis Holyhead au Pays-de-Galles ;  la traversée n’est que de quelques heures. Vous pouvez aussi vous rendre à Dublin depuis Cherbourg mais préparez-vous à passer la nuit en mer.

Comment se déplacer à Dublin

Le centre-ville de Dublin est assez dense, vous n’aurez vraisemblablement pas besoin des transports publics pour vous déplacer. Assurez-vous d’emporter une bonne paire de chaussures afin de vous rendre d’un monument (ou d’un musée) à l’autre.

Si la marche à pied n’est pas une option, le bus sera votre principal moyen de locomotion. Vous trouverez toute l’information nécessaire sur Dublin Bus auprès de leur centre d’information sur O’Connell Street. Depuis l’aéroport, des bus publics à étages ainsi que des bus de compagnies privées assurent le transport jusqu’au centre-ville. Des taxis sont également disponibles à l’extérieurs des terminaux.

Dublin a récemment étendu son réseau de tramway connu localement sous le nom de Luas ; il se compose de deux lignes interconnectées. La ligne verte assure la liaison entre le nord et le sud de la ville alors que la ligne rouge opère d’est en ouest connectant par ailleurs les deux gares principales de Dublin.

Unique à Dublin, la ville dispose d’un système ferroviaire appelé DART connectant les petites villes côtières se nichant le long de la baie de Dublin comme la charmante Howth ou la chic Dun Laoghaire. Le DART est sans nul doute le moyen préféré des Dublinois pour s’évader de la ville durant les journées chaudes d’été.

Où dormir à Dublin

Plutôt rester le plus près possible du centre-ville afin de ne pas dépendre des transports publics pour rentrer à son hôtel, tout particulièrement tard le soir (il n’y a plus de bus après 23h30 en semaine).

Les hôtels au sud de la rivière Liffey peuvent s’avérer onéreux. Si vous avez les moyens, faites-vous plaisir et réservez une chambre au luxueux Merrion Hotel (connu pour accueillir des célébrités !) ou à l’emblématique Shelbourne donnant sur le parc verdoyant de St Stephen’s Green. Vous ne trouverez pas mieux au centre de Dublin.

Si votre budget voyage est limité et que vous souhaitez néanmoins une réservation en centre-ville, vous trouverez plusieurs auberges de jeunesse réputées très bien situées. Isaacs Hostel is l’une d’entre elles. Réservez tôt, les chambres privées ne restent pas disponibles très longtemps. Si vous comptez sur une bonne nuit de sommeil, évitez les auberges de Temple Bar. Quant aux hôtels, ceux situés sur la rive nord vous coûteront moins cher.

Quand visiter Dublin

Le temps imprévisible rend pratiquement impossible de prédire quel mois de l’année est mieux pour visiter Dublin. Les averses font régulièrement place aux éclaircies tandis qu’il ne fait ni trop froid l’hiver ni trop chaud l’été. Il vous faut tout bonnement tenter votre chance et ne pas oublier d’emporter une veste de pluie.

La saison touristique généralement débute avec le Festival de la St Patrick en mars. On assiste ensuite à une lente montée en puissance jusqu’au mois d’août où l’ampleur de la foule rend parfois difficile de se promener en centre-ville.

Avril/mai et septembre sont les mois de l’année que je préfère à Dublin. La foule est encore supportable et le soleil fait des apparitions régulières (je ne plaisante pas). On profite de journées plus longues qu’en hiver et les hôtels sont encore abordables.

Comment organiser et où réserver son voyage à Dublin

Voici les sites internets que je privilégie quand j’organise un voyage à Dublin. Vous trouverez une sélection de sites de réservation fiables que tout voyageur devrait connaître. J’ai aussi inclus quelques sites locaux indispensables et populaires auprès des Dublinois.

  • Skyscanner – Skyscanner est un moteur de recherche très utile si vous cherchez une offre de vol intéressante. Le site dispose également d’une option pour vous aider à trouver le meilleur trajet pour vous rendre à Dublin, surtout si votre aéroport de départ n’offre pas de vol direct pour l’Irlande.
  • Irish Ferries – Si vous partez du Royaume-Uni ou de France, vous pouvez prendre le ferry pour Dublin. Visitez Irish Ferries pour les meilleurs prix.
  • Booking.com – Mon site de référence quand il s’agit de rechercher une réservation. Le site offre un choix plus large et meilleur marché de b&b qui ne sont pas tous présents sur d’autres sites de réservation.
  • Hostelworld – Pour une chambre à bas prix et si le bruit la nuit n’est pas un problème pour vous, Dublin dispose d’un choix intéressant d’auberges de jeunesse idéalement situées en centre-ville. Vous les trouverez toutes sur Hostelworld.
  • Hotels.com – Je suis un utilisateur loyal de Hotels.com depuis quelques années déjà. Je trouve souvent de fantastiques offres d’hôtels et accumule des nuits gratuites grâce à son programme de fidélité.
  • AirCoach – Ma compagnie de bus préférée pour me rendre de l’aéroport de Dublin au centre-ville mais également la plus rapide. Vous pouvez acheter votre billet en ligne et vous rendre directement au bus.
  • Dublin Bus – Le site internet de Dublin Bus ainsi que son application gratuite vous aideront à naviguer le réseau de transport si jamais vous avez besoin d’un bus.
  • Dublin Coach – Si vous recherchez des billets de bus à bas prix pour visiter le reste du pays, visitez d’abord le site de Dublin Coach. Leur réseau de bus n’est pas très étendu mais il peut vous faire économiser de l’argent.
  • Bus Eireann – Principale compagnie de bus sur l’île, Bus Eireann vous emmènera dans toutes les villes, grandes et moins grandes, d’Irlande. Vous pouvez planifier votre trajet et consulter le prix des billets en ligne. Tapez “Dublin (Busaras)” comme point de départ dans la barre de recherche.
  • Irish Rail – Planifiez votre trajet depuis Dublin avec Irish Rail. Acheter votre billet de train en ligne et très tôt vous assurera le meilleur prix.
  • Heymondo – Ne partez pas sans assurance voyage. Heymondo a une application très pratique si vous avez besoin d’assistance alors que vous êtes sur la route.
  • Lonely Planet – Je vis depuis longtemps en Irlande. Lonely Planet reste cependant l’un de mes guides préférés quand il s’agit d’organiser un voyage autour de ce beau pays. Offrez-vous un exemplaire en ligne et emportez-le avec vous, c’est un excellent compagnon de voyage !
QUELQUES CONSEILS RAPIDES
  • Dublin est une ville sûre mais comme toute ville européenne d’importance, restez vigilant. On pourrait tenter de vous arracher votre téléphone des mains si vous êtes trop distrait.
  • Vous ne ferez pas la fête toute la nuit. Les pubs servent de l'alcool jusqu’à 23h30 (00h30 le vendredi et samedi) ; certains clubs restent ouverts jusqu’à 2h30 du matin.ed.
  • Le pourboire n’est pas obligatoire dans les bars et restaurants (sauf si vous venez en groupe) mais reste apprécié (autour de 10%).
  • Voyager préparé : emportez une veste de pluie, le temps peut changer très rapidement.
Copy link
Powered by Social Snap