Autour de Dublin | 5 magnifiques endroits à découvrir

Autour de Dublin | 5 magnifiques endroits à découvrir

Quand on vient passer plusieurs jours dans la capitale irlandaise, je recommande toujours de consacrer un peu de temps à quelques visites autour de Dublin. À moins de 90 minutes du centre-ville, des villages pittoresques, des châteaux, des jardins et même un site monastique exceptionnel vous attendent. 

Accessibles en transport en commun, ces cinq magnifiques endroits près de Dublin ne nécessitent pas de voiture pour s’y rendre. Ce sont des destinations parfaites pour une excursion à la journée, voire à la demi-journée. N’oubliez donc pas d’emporter dans votre valise un sac à dos et une bonne paire de chaussures. 

Les meilleurs sites pour organiser son voyage à Dublin

  • S’y rendre | Essayez Skyscanner. Ce moteur de recherche très utile vous permet de trouver des vols au meilleur prix. Sinon, je recommande Aer Lingus. La compagnie irlandaise ne m’a jamais déçu. Depuis la France, il est également possible de prendre le ferry pour Dublin avec Irish Ferries.
  • Se loger | Consultez Booking.com pour les meilleures offres. Pour les petits budgets, Hostelworld propose une bonne sélection d’auberge de jeunesse. Surtout, réservez votre hébergement tôt.
  • Se déplacer | AirCoach et Dublin Express assurent la navette entre l’aéroport et le centre-ville. Le site internet de Dublin Bus ainsi que son application gratuite vous aideront à naviguer le réseau de bus de Dublin. Consultez Irish Rail pour les horaires des trains et Buseireann pour les bus en-dehors de Dublin.
  • Préparer son voyage | Lonely Planet Irlande est l’un de mes guides préférés lorsque je veux explorer la capitale irlandaise et au-delà.

Le village de Howth

La foule qui s’y presse ne ment pas. À seulement 30 minutes du centre de Dublin par le DART, le village de Howth est certainement la destination côtière la plus populaire autour de la capitale irlandaise. On y vient pour respirer l’air du large et s’échapper quelques heures de l’agitation urbaine.

Howth

Avec son petit port, ses phoques joueurs, son phare du XIXe siècle à la porte rouge toute pimpante, Howth a su conserver une ambiance pittoresque de village de pêcheurs.

La jetée de granite, qui protège de ses deux bras le port de la houle incessante, est la balade à ne pas manquer. À son bout, le joli phare de Howth aux fenêtres fleuries est l’endroit idéal pour une pause photo. Les promeneurs prennent le temps d’admirer la vue sur la mer où l’on discerne à l’horizon une île devenue sanctuaire écologique au nom évocateur de “Ireland’s Eye”, l’Œil de l’Irlande. 

Phare de Howth, autour de Dublin

Les restaurants installés le long du port attirent les amateurs de fruits de mer. L’été, les petites terrasses ne désemplissent pas. Moins raffiné, mais tout aussi goûteux, le fish and chips a la cote. On fait la queue devant Leo Burdock’s et Beshoffs, chippers traditionnels, avant de s’installer sur la pelouse ou un banc pour une dégustation façon pique-nique improvisé.

Ouvert le week-end, le marché de Howth fait le plein de curieux. On y trouve des produits d’artisanat ainsi que de la “street food” européenne. Les cupcakes de Buns sont un régal.

Howth est aussi le point de départ d’un sentier de randonnée qui court autour de la péninsule du même nom. La Howth Cliff walk est la promesse de vues panoramiques avec, à mi-chemin, le phare du Baily construit au bout d’un promontoire rocheux. 

Phare de Baily, Howth Head

Comment se rendre à Howth

Il suffit de prendre le DART en direction du nord (destination Howth) depuis l’une des gares du centre-ville (Pearse, Tara ou Connolly). Howth est le terminus de la ligne. Des départs fréquents ont lieu toute la journée.

Achetez votre billet aller-retour à la borne ou mieux encore, utilisez votre Leap Card qui vous permet de bénéficier d’une ristourne.

Le château de Malahide

C’est 800 ans d’histoire qui s’offrent aux visiteurs de ce petit château à 30 minutes au nord de Dublin, l’histoire d’une famille historique qui se mêle à celle de l’Irlande.

Arrivée au XIIe siècle en Irlande lors de l’invasion anglo-normande, la famille Talbot établit son fief à Malahide. Elle fut pendant des décennies l’une des familles les plus puissantes de la région, adaptant, modifiant son château ancestral au fil des siècles. La famille Talbot restera propriétaire des lieux jusqu’en 1975, vendus alors à l’État irlandais.

Malahide Castle, Co. Dublin

De l’extérieur, ses tours épaisses et ses murs crénelés recouverts de lierre donnent au château une allure résolument médiévale. À l’intérieur cependant, c’est un voyage au travers des siècles que la visite guidée propose aux visiteurs. 

La Oak Room, une pièce richement décorée de panneaux en bois sculptés, nous renvoie au XVIe siècle alors que les salons au style rococo nous font découvrir le XVIIIe. Sous l’impressionnante charpente de la Grande Salle d’inspiration gothique, tableaux et portraits de membres illustres de la famille Talbot recouvrent les murs centenaires et gardent un œil sur leurs visiteurs.

Dehors, on découvre un très beau jardin botanique. Il se compose d’un jardin clos traditionnel, d’un étang, d’un jardin d’hiver, de serres. On y retrouve palmiers et bien d’autres plantes exotiques. 

Malahide Castle and Gardens, Ireland

Comment se rendre à Malahide

Malahide se situe à 20-30 minutes au nord de Dublin par le train. Vous pouvez emprunter le DART ou le train de banlieue (“commuter train”) depuis les gares de Pearse, Tara ou Connolly. Les départs sont fréquents toute la journée. Achetez votre billet à la borne automatique ou utilisez votre Leap Card.

Le château de Malahide se situe à 10 minutes à pied de la gare de Malahide. La direction est indiquée à la sortie.

Malahide Castle & Gardens // Malahide, Co. Dublin // Achetez votre billet ici.

Vous aimerez peut-être aussi :
Visiter Dublin en 2 jours | Comment s’y prendre
Comment se déplacer à Dublin en transport en commun
Où dormir à Dublin | Les meilleurs quartiers où se loger

Les jardins de Powerscourt

Manoir du XVIIIe siècle, terrasses à l’italienne, jardin japonais. En Irlande, vous ne trouverez de jardins plus grandioses que ceux du domaine Powerscourt. Situés dans le comté de Wicklow, à une heure au sud de Dublin, les jardins de Powerscourt sont l’un des sites les plus remarquables de la région qu’il serait dommage de manquer.

Powerscourt, Co. Wicklow

L’entrée se fait par le manoir construit pour le 1er vicomte Powerscourt, une demeure au style palladien classique alors en vogue dans la haute société anglo-irlandaise. À l’arrière de la maison, la vue qui s’offre aux visiteurs demande alors que l’on s’arrête un instant tant le paysage est impressionnant. 

Les longues terrasses fleuries guident le regard vers un lac ornemental au centre duquel un jet d’eau jaillit d’une fontaine. Les yeux finissent par se poser sur la montagne du Sugar Loaf, pyramide verte dans le lointain.

Powerscourt Gardens, Co. Wicklow

Le domaine Powerscourt est vaste. Dix-neuf hectares de verdure sont à découvrir. Du jardin japonais centenaire planté d’espèces exotiques au jardin clos aux couleurs éclatantes, le domaine est un vrai spectacle qui surprend le visiteur à chaque détour de sentier. 

Surfant sur la vague du renouveau du whiskey irlandais, Powerscourt s’est doté d’une distillerie. Ouverte au public en 2019, des visites guidées sont organisées.

Enfin, le domaine est connu pour sa cascade. Avec 121 mètres de dénivelé, il s’agit de la plus haute d’Irlande. La cascade se situe à 6 km des jardins et il vous faudra un véhicule pour vous rendre jusqu’à son parking dédié. 

Comment se rendre au domaine de Powerscourt

Le domaine de Powerscourt est accessible en transport public depuis le centre-ville de Dublin. Prendre le bus 44 sur O’Connell Street en direction d’Enniskerry. Le trajet est d’environ une heure jusqu’au village d’Enniskerry.

Depuis le village, Powerscourt est à 10 minutes à pied.

Powerscourt Estate // Enniskerry, Co. Wicklow // Achetez votre billet ici.

Trim et son château anglo-normand

Pubs colorés, pont de vielles pierres, ruines d’un château fort du XIIe siècle, voilà ce qui attend le visiteur à Trim, village pittoresque à une heure au nord-ouest de Dublin, dans le comté de Meath.

Trim Castle, Co. Meath

Le village de Trim est célèbre pour son château, le plus grand château anglo-norman jamais construit en Irlande. Édifié par Hugh de Lacy sur la rivière Boyne, le château doit lui permettre d’assoir son contrôle sur le royaume de Meath reçu des mains du roi anglais Henry II.

Largement négligé au cours des siècles, l’édifice ne changera guère de configuration une fois terminé. Bien qu’aujourd’hui en ruines, il constitue un extraordinaire exemple de ce que furent les premiers châteaux anglo-normands. Son donjon cruciforme, encore debout, fait l’objet d’une visite guidée (billet en vente à l’entrée) qui mène le visiteur jusqu’au sommet de la tour. À son sommet l’attend une vue panoramique sur la campagne environnante.

Trim Castle, Ireland

Sur la berge opposée au château, un sentier mène aux ruines d’un monastère augustinien. Au centre du village, les arches d’un vieux pont joliment décoré de fleurs enjambent la rivière Boyne tandis qu’un pub à la façade violette s’accroche au bord des flots. Trim, un village paisible de carte postale irlandaise. 

Trim, Co. Meath

Comment se rendre à Trim

Trim est accessible en transport public depuis la gare routière de Dublin (Busaras). Avec un départ toutes les heures, il n’est en général pas besoin de réserver son billet. Prenez le bus 111 de la compagnie Buseireann et prévoyez un trajet d’une heure.

La vallée de Glendalough et son site monastique

Glendalough, ou la vallée des deux lacs, est l’endroit que choisit Saint Kevin pour se retirer du monde et fonder un monastère au VIe siècle. Les miracles et la sainteté de l’homme attirèrent toujours plus de disciples et pèlerins, transformant Glendalough en un véritable centre de pouvoir.

Glendalough, Co. Wicklow

Les ruines qu’il nous reste de cet ancien site monastique révèlent la présence de pas moins de cinq églises dont l’une avait le statut de cathédrale. Une tour ronde typique irlandaise s’élève toujours vers le ciel. Conçues comme refuge, les tours rondes apparurent en même temps que les premiers raids vikings sur les côtes irlandaises.

Autour de ces édifices, il faut imaginer une multitude de huttes individuelles. Contrairement aux monastères continentaux où les moines dormaient et vivaient sous un même toit, les moines des premiers monastères celtiques logeaient chacun dans une hutte.

Glendalough

Situé dans la très belle vallée de Glendalough, dans le comté de Wicklow, le site attire aussi pour ses magnifiques paysages naturels. Qu’on choisisse de se balader une heure autour du lac inférieur ou d’emprunter les sentiers de randonnée pour prendre de la hauteur, Glendalough ne déçoit jamais ses visiteurs.

Comment se rendre à Glendalough

Il faut emprunter une compagnie de bus privée qui assure la liaison quotidienne entre le centre-ville de Dublin et le centre d’information de Glendalough : St Kevins Bus Service. Le trajet est de 80 minutes.

Avec un départ en fin de matinée et un retour en fin d’après-midi, cela vous laisse quelques heures pour visiter le site monastique et explorer la vallée. Prenez garde à ne pas manquer le bus de retour où vous serez coincé à Glendalough pour la nuit.

Ces cinq endroits sont mes destinations favorites autour de Dublin. Elles permettent de s’évader de l’agitation urbaine pendant quelques heures et surtout de découvrir un autre aspect de l’Irlande à seulement quelques kilomètres de la ville. Accessibles en transport en commun, ces endroits sont faciles à visiter et il serait dommage de les rater. 

Si vous souhaitez découvrir davantage le “jardin de l’Irlande”, je vous propose d’approfondir votre lecture avec les six plus belles visites à faire dans le comté de Wicklow.

Cet article peut contenir des liens vers des plateformes d’affiliation. Si vous cliquez sur ces liens, l’auteur de ce site reçoit une commission sans que cela n’occasionne un coût additionnel pour vous.


POURSUIVRE SA LECTURE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*